• 「Ronces & Epines」 1ère Epine.

    Déjà, bonjour, bonsoir ou bonne nuit ! :D Et bonne lecture !

    --------

    Pour le couronnement des nouveaux souverains des peuples elfes, tous les clans s'étaient rassemblés. Tout le monde, sans exception, se devait d'être présent. Certains, venus simplement pour la cérémonie, s'étaient déjà installés. D'autres cherchaient une auberge de la Capitale qui veuille bien les accueillir pour le Grand Marché. Les derniers, les elfes guerriers, patrouillaient.

    Estrid et Feänturi Diregon faisaient parti de cette dernière catégorie. Même si personne ne s'attendaient à une attaque quelle qu'elle soit, l'ordre des elfes guerriers devaient rester prudent. La récente menace du territoire du Nord n'aidaient pas à la tranquillité des type G.

    Feänturi aperçut de l'agitation dans une rue de la Capitale, dans les environs de la porte de Cristal. Il vérifia d'un geste que son arc était prêt et s'approcha d'un pas souple de l'entrée, suivi de près par sa femme, Estrid.

    En reconnaissant les deux personnes qui se battaient, l'elfe roux soupira.

    "ASTAL ! ELENDIL ! CESSEZ IMMEDIATEMENT ! tonna Estrid, en séparant les deux enfants. ET TOI, continua-t-elle en détaillant la jeune elfe, TU NE PERDS RIEN POUR ATTENDRE !

    - C'est lui qui a commencé ! grimaça sa fille."

    En croisant le regard de sa mère, elle se tut et se fit toute petite. Feänturi éloigna les quelques badauds qui étaient restés après l'intervention de sa femme d'un geste, et se tourna vers les trois autres. Si s'attirer la colère d'Estrid était périlleux, s'attirer celle de Féänturi, c'était courir à sa perte. L'elfe guerrier observa Astal et Elendil attentivement.

    "Astal, fit il d'une voix douce, qui contrastait avec l'éclat coléreux de ses yeux bleus glacés. Où est ta sœur ? "

    L'enfant déglutit bruyamment. Son compagnon recula d'un pas. Ses yeux de la couleur du feu scrutaient chaque détail du marché. Son regard s'arrêta sur une petite elfe blonde qui bataillait sur un prix avec un marchand, sûrement au sujet de la carte que l'elfe ouvrier avait sur son étalage.

    "On l'a surveillée, messire. tenta-t-il courageusement, en montrant d'une main la jeune elfe près du marchand.

    - Je n'ose même pas commenter votre attitude, soupira Feänturi."

    L'elfe alla à la rencontre de sa plus jeune fille, Artanis. Cette dernière, du haut de ses six ans, négociait le prix d'une carte du monde. Elle avait hérité son sens des affaires de sa mère, ancienne marchande ambulante devenue elfe guerrière respectée, une première.

    "500 pièces d'or, et encore je vous fais une offre de choix.

    - 250, nous sommes d'accord, répondit la gamine d'un voix douce et assurée, un sourire innocent et éclatant aux lèvres.

    - Euhm... Oui."

    L'homme se rendit compte trop tard qu'il venait de se faire escroquer par une enfant de six ans. La petite fille avait déjà déposé ses pièces sur l'étalage, et prit la carte. Elle se retourna, et rentra brusquement dans son père.

    "Combien de fois t'ai-je dit de ne pas t'éloigner de ta grande sœur ? cria-t-il, furieux.

    - Mais... Mais je n'ai rien ! rétorqua l'enfant."

    Elle se tut et serra contre elle sa carte fraîchement acquise en voyant le regard menaçant de l'elfe roux. Artanis vit de loin Astal se faire disputer et se mordit les lèvres. C'était en parti de sa faute.

    "Je... Je suis vraiment désolée, père..."

    Feänturi soupira, encore une fois. Ses filles étaient impossibles. L'aînée enchaînait catastrophe sur catastrophe, et bagarres sur bagarres. La plus jeune rêvait de voyage et d'aventures, collait des cartes du monde absolument partout dans leur maison et vouait une admiration sans faille à sa sœur.

    xxx

     Après ce léger "accident", les deux elfes guerriers repartirent. Estrid était toujours furieuse, mais laissa tout de même ses filles seules. Alors qu'elle maugréait en regardant le pavé, elle sentit une odeur de fumée.

    "Feänturi... murmura-t-elle."

    Son mari s'arrêta et tendit l'oreille. Quelques secondes plus tard, il entendit distinctement un son de crépitement.

    "LE CHÂTEAU ! LE CHÂTEAU BRÛLE ! hurla un elfe en courant dans leur direction."

    Les deux guerriers échangèrent un regard et se mirent à courir vers le château. Ce n'était pas un feu normal. Des elfes de l'eau étaient appelés en renfort, et le feu commençait à atteindre aussi la ville.

    xxx

    Astal pestait contre les flammes qui arrivaient à une vitesse inquiétante. Sa petite sœur la serrait fort.

    "Elles arrivent de tous les côtés ! cria-t-elle."

    Artanis appuya sa tête contre sa grande sœur et ferma les yeux. Elle mourrait de peur. Elendil fouillait dans son sac, essayant d'avoir l'air serein, mais son visage montrait des signes d'impatience et de stress. Les filles s'approchèrent de lui.

    "Qu'est-ce que tu fais, idiot ! Il faut qu'on trouve un moyen de sortir d'ici !

    - Qu'est-ce que tu crois que je fais ? rétorqua le garçon.

    - Ce n'est pas en fouillant dans ta besace que tu vas aider !"

    Il ne répondit pas et sortit une orbe bleue de son sac.

    "Comment ça se fait que t'aie ça ? Tu... Tu l'as volé ?

    - Tu pourrais pas arrêter de parler 30 secondes ? Je l'ai juste emprunté, calme-toi.

    - Calme-toi ? Calme-toi ! On est encerclés par des flammes, je ne sais pas où sont mes parents, comment veux tu que je me calme ?"

    Astal fulminait. L'elfe leva les yeux au ciel et plaça ses deux mains sur l'orbe. Il ferma les yeux et tenta de se rappeler comment son père faisait pour l'utiliser. Il revit dans sa tête les mouvement et l'enchantement utilisé et les répéta. Les deux sœurs le regardait faire, l'une espérant de tout cœur que ça marche quoi qu'il fasse et l'autre maudissant silencieusement le feu. L'orbe s'illumina alors de bleu. Quand Elendil rouvrit ses yeux, il était d'un bleu profond et illuminait ses compagnes. Avec ses mains, il maintenait l'orbe dans les airs. D'une voix grave et puissante qui ne lui appartenait pas, le garçon articula :

    "Eteint ces flammes !"

    De l'orbe sortit un rayon d'eau qui fit une ouverture dans le mur de flammes. Astal sursauta. Elle prit la main d'Artanis et se dirigea vers leur porte de sortie. Elle s'arrêta alors et lâcha immédiatement sa jeune sœur. Elendil était tombé à terre. Elle réfléchit.

    "Artanis, écoute-moi bien. Tu vas sortir par la porte de Cristal et prévenir des elfes à la cape rouge, des elfes guerriers.

    - Mais, et toi ?

    - J'arrive.

    - Promis ?

    - Juré. "

    La petite elfe passa l'ouverture qui commençait à faiblir. Astal courut vers son compagnon et hissa son bras sur son épaule droite. Elle rangea l'orbe dans la besace du garçon, qu'elle porta. Elle grimaça en voyant l'ouverture rapetisser.

    "Non. Non. PITIE ! hurla-t-elle."

    Elle refoula des larmes qui lui venaient et s'avança le plus rapidement possible. Elle devait y arriver. Si elle mourrait elle ne pourrai jamais réaliser son rêve. Et Elendil mourrait. Elle sourit en songeant qu'au moins, elle avait pu sauver Artanis. Astal se mordit les lèvres et prit l'orbe. Elle la mit dans les mains d'Elendil, espérant que l'enchantement marche encore.

    "Elendil, je t'en prie. J'ai besoin de toi !"

    Dans un dernier effort, le garçon murmura.

    "Ouvre. Le. Passage."

    Astal réprima un cri de joie en voyant la fameuse ouverture se rouvrir. L'elfe pria pour que la dernière utilisation de l'orbe n'aie pas fait de mal au garçon. Elle courut toujours en portant Elendil et s'enfuit du cercle de flammes. Le feu lui toucha la jambe et fit brunir un bout de sa tunique, mais pour l'instant, elle ne s'en souciait guère. Elle se concentra et avança vers la porte. Les deux enfants s'effondrèrent devant les gardes.

    -----------------------

    J'espère que cette première partie de "Ronces & Epines" vous aura plu :)

    Je vais chercher de l'inspiration pour la suite.

    Au revoir :3


  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Avril à 14:29
    YFTIWUTDYDYCJOVUCYITXIYOCCX JE VEUX LA SUITE '^'
    2
    Samedi 22 Avril à 16:55

    J'adooooore ! J'ai enfin la suite !!!!

    J'ai hâte de connaître la deuxième partie ! :DD



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :